Skip to content

Accueil > Lecture au CP > Albums > Au revoir Mika

Au revoir Mika

mardi 21 mai 2013, par Marc Deloménie

No comment

Monsieur,

Sans aucune autorisation de notre part, nos textes originaux extraits du
guide pédagogique et des cahiers d’exercice de notre méthode de lecture
Mika ont été ressaisis et réorganisées et nos illustrations ont été
reproduits à l’identique sur la page Internet suivante
 :http://md87.ouvaton.org/spip.php?mot11

Nous vous rappelons que les éditions Retz sont seules titulaires des
droits d’exploitation sur ses ouvrages. La reproduction de ces contenus
sans notre autorisation constitue, aux termes de l’article L.122-4 du
Code de la propriété intellectuelle, un acte de contrefaçon sanctionné
par les articles L.335-2 et suivants du même code « Toute édition
d’écrits, de composition musicale, de dessin, de peinture ou de toute
autre production, imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris
des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une
contrefaçon ; et toute contrefaçon est un délit. La contrefaçon en
France d’ouvrages publiés en France ou à l’étranger est punie de
trois ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende (…) ».

Par la présente, nous vous mettons en demeure de retirer immédiatement
les contenus contrefaisants du site http://md87.ouvaton.org/. Dans cette
attente, je vous prie de croire, Monsieur, à l’expression de nos
respectueuses salutations.

Samuel LISON
Direction juridique RETZ/SEJER

2 Messages

  • Au revoir Mika Le 21 juillet 2013 à 14:42, par Nathalie

    Mais pourquoi les editeurs n’y voit-ils pas de la pub pour leurs propriétés ? Je n’attends pas de réponse c’et juste que je n’ai jmais compris

    tout mon soutien
    Nathalie

    Répondre à ce message

  • Au revoir Mika Le 30 septembre 2013 à 18:00, par malherbe annie

    Moi de même !!! je ne comprends pas !!! En plus ils ne rigolent pas chez Retz !!! C ’est tout de suite menaçant ! Pour un peu je changerais bien de méthode de lecture !!!!
    Bon courage !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article