Skip to content

Accueil > Autres outils > Quelles fournitures pour le CP ?

Quelles fournitures pour le CP ?

mercredi 18 juin 2008, par Marc Deloménie

A titre indicatif, voici ce que je commande chaque année (ou presque !) pour mes élèves. L’école étant gratuite et obligatoire, tout est pris en charge par la municipalité. La seule chose que je demande aux parents, c’est l’ardoise blanche et les feutres qui vont avec tout au long de l’année. Il n’est pas interdit d’avoir ses propres crayons de couleurs et ses propres feutres mais l’écriture avec ses stylos personnels en classe n’arrive qu’au mois de mars.

Bien entendu, je parle ci-dessous de la quantité de matériel par élève. Pensez à prévoir une marge et à regarder dans les placards : il y a très souvent des choses à réutiliser ! Par exemple, j’ai trouvé un carton plein de cubes empilables qui me servent pour les maths.

Les cahiers

- Pour l’écriture, la production écrite, des exercices divers où il faut écrire :
Bonne qualité nécessaire : 32 pages et au moins 90g

    • 1 ou 2 seyes 4mm,
    • 2 ou 3 seyes 3 mm,
    • 2 ou 3 seyes 2,5 mm
    • 1 seyes

La largeur des lignes est à adapter en fonction de l’évolution de l’écriture de chaque enfant. Certains arrivent au seyes standard bien avant la fin d’année

- Pour la communication vers les familles (cahier du soir, de liaison, de devoirs...)

    • 1 cahier 48 pages seyes (70g)
      • On peut aussi utiliser un cahier de texte

- Pour le travail personnel (recherche, essais, brouillons...)

    • 2 ou 3 cahiers 32 pages seyes (70g)

- Pour les poésies, les chants :

    • 1 cahier de travaux pratiques

- On peut aussi prévoir :

    • des cahiers de dessin ou des carnets
    • des cahiers supplémentaires en seyes (70g) qu’on coupera en deux pour faire des mini-cahiers (on a toujours besoin d’un mini-cahier à un moment de l’année...)

Penser aux protège-cahiers et donner une couleur qui flashe aux cahiers qui voyagent (c’est plus vite repéré quand on vérifie les sacs à la volée !)

Les classeurs

- Pour ranger les fiches de travail A4, un grand classeur avec des intercalaires.

Si on veut que ce soit rangé correctement, il faut donner les bonnes manipulations. Si les feuilles doivent être dans l’ordre, faire poser sur l’intercalaire qui suit. Où je range cette fiche ? Sur le bleu !

J’y range dans l’ordre :

    • les fiches de phonologie
    • les fiches de lecture
    • les fiches de maths supplémentaires (j’ai un fichier pour faire des maths en couleurs !)
    • les inclassables...

Numéroter les feuilles permet de réparer facilement les accidents... et permet de réviser la comptine numérique !

- Pour la découverte du monde :

    • Un grand classeur aussi avec des intercalaires par "domaine".
    • Le carnet d’expérience pourra y être inséré (à fabriquer au fur et à mesure et à perforer)
  • Si vous travaillez par thèmes, préférez un grand cahier 24x32 plus facilement personnalisable.
    Pourquoi 24x32 ? Pour que les feuilles A4 ne dépassent pas quand on les colle !

- Pour la lecture plutôt phonologique (syllabes, mots etc...)

    • un cahier classeur avec des pochettes plastiques (en prévoir une quarantaine par enfant)

- Pour les textes de lecture à emporter :

    • un "cahier mou" [1] : c’est un porte-vue avec 80 vues

- Pour les feuilles en travaux ou en attente de classement :

    • une pochette à élastique avec des rabats.

Graphisme

- Stylos : Bic orange bleu et vert. En prévoir 3 bleus et 2 verts par élève.
- crayon à papier (3 par élève)
- Craies plastiques pour la mise en couleur en lecture : pas besoin de tailler !
- Boîtes de gros feutres collective (12x12 couleurs)
- Pack collectif de crayons de couleur
- Ardoises à craie pas chère pour dépannage

Divers

- gomme, règle, ciseaux (1 par élève et penser aux gauchers !)
- taille-crayons : 3 ou 4 pour la classe dans une boîte à pelure
- des pots pour emporter (et ramener) les feutres ou les crayons à sa place
- si le budget le permet, opter pour un fourre-tout qui reste à l’école avec le matériel donné par l’école
- des compas porte-crayon pour la motricité fine
- de la colle :

    • en petit pot (pas chère)
    • liquide dans des flacons rechargeables (économique mais mouille trop le papier si le tartinage est abondant...) apprentissage nécessaire dans tous les cas.
    • bâton : pratique mais hors de prix !

Le maître (ou la maîtresse) n’oubliera pas ses outils : feutres à tableau, grande règle, stylos rouges ou verts ou violets ou roses pour corriger et faire des zoulis modèles, feuilles bristol, papier de couleur, agrafeuse costaude et les agrafes qui vont bien avec, élastiques, trombones, punaises, ruban adhésif (différentes tailles), pâte à fixer, attaches parisiennes, étiquettes, cartouches d’encre, ficelle, ...

P.-S.

Pour les arts visuels, nous faisons une commande collective...

Notes

[1Nom donné par ma classe en 2000 suite à la réflexion d’un élève... ;-)

3 Messages

Répondre à cet article