Skip to content

Accueil > Poésies > Plaisir de dire > L’arbre

L’arbre

dimanche 6 avril 2008, par Marc Deloménie

Perdu au milieu de la ville,

L’arbre
Police "papyrus", avec illustrations.


L’arbre tout seul, à quoi sert-il ?
Les parkings, c’est pour stationner,
Les camions pour embouteiller,
Les motos pour pétarader,
Les vélos pour se faufiler.

L’arbre tout seul, à quoi sert-il ?
Les télés, c’est pour regarder,
Les transistors pour écouter,
Les murs pour la publicité,
Les magasins pour acheter.

L’arbre tout seul, à quoi sert-il ?
Les maisons, c’est pour habiter,
Les bâtons pour embâtonner,
Les néons pour illuminer,
Les feux rouges pour traverser.

L’arbre tout seul, à quoi sert-il ?
Les ascenseurs, c’est pour grimper,
Les Présidents, pour présider,
Les montres pour se dépêcher,
Les mercredis pour s’amuser.

L’arbre tout seul, à quoi sert-il ?
Il suffit de le demander
à l’oiseau qui chante à la cime.

Jacques Charpentreau

Répondre à cet article